medecin

Bienvenue sur mon blog

 

La salive contre la douleur 23 août, 2008

Classé dans : Non classé — actumed @ 14:16

clipimage00200051.gifUne équipe de chercheurs français a découvert dans la salive une nouvelle molécule qui a le pouvoir de diminuer la douleur en agissant sur les cellules nerveuses de la moelle épinière. Cette molécule, baptisée opiorphine, a été testée sur des rats : son efficacité est réelle, puisque 1 mg d’opiorphine a le même effet que 3 mg de morphine ! On pourrait donc disposer d’un puissant analgésique (anti-douleur), aussi efficace que la morphine (voire plus), sans ses effets secondaires lourds. Il faudrait pour cela soit stimuler la production d’opiorphine par l’organisme, soit la synthétiser (c’est-à-dire la reproduire artificiellement). Vulgaris décline toute responsabilité quant à une utilisation de cette encyclopédie autre que pure ment informative.

 

 

Le raisin au secours de l’émail dentaire

Classé dans : Non classé — actumed @ 14:14

raisin1.jpgOn a longtemps cru et dit que le raisin était, du fait de sa contenance en sucre entre autres, responsable de caries dentaires. Le congrès 2005 de la société américaine de microbiologie nous affirme le contraire.  En effet, grâce à l’acide oléanolique contenu dans le raisin, les bactéries n’ont qu’à bien se tenir. Les principaux germes mis en cause sont le Streptococcus mutans et Porphyromonas gingivalis, deux  brigands de nature infectieuse présents dans la cavité buccale et fortement impliqués dans la survenue des caries dentaires pour le  premier et des affections parodontales (atteintes des structures molles qui soutiennent les dents) pour le deuxième. Il semble que des concentrations de 5 à 1000 µg par millilitre d’acide oléanolique soient efficaces pour lutter contre ces bactéries. D’autre part, une concentration de 30 µg par millilitre inhibe la fixation (responsable de la plaque dentaire constituée d’un microfilm de bactéries) de Streptococcus mutans sur l’émail des dents provenant d’une alimentation sucrée à l’origine d’acide facilitant l’érosion de cet émail… Cette actualité médicale est de saison, les vendanges ont lieu à la fin de l’été. De là à conseiller de manger du raisin à la fin de repas, pourquoi pas ? Vulgaris décline toute responsabilité quant à une utilisation de cette encyclopédie autre que purement informative.

 

 

Chocolat : préférez le noir !

Classé dans : Non classé — actumed @ 14:11

e47fb748b2d811dca6b07b87baad976f1.jpgUne équipe de chercheurs japonais s’est penchée sur les effets de la consommation de chocolat noir chez des adultes. Pour cela, ils ont constitué 2 groupes de volontaires, auxquels ils ont demandé de manger 550 mg de chocolat chaque jour pendant 2 semaines. Le 1er groupe a mangé du chocolat noir, le 2ème groupe du chocolat blanc. L’analyse de différents marqueurs a démontré l’effet bénéfique du chocolat noir sur le système cardio-vasculaire : ceci est dû à sa richesse en flavonoïdes, dont le chocolat blanc est dépourvu. La conclusion de cette étude est que la consommation régulière de chocolat noir améliore la circulation sanguine coronarienne. Vulgaris décline toute responsabilité quant à une utilisation de cette encyclopéd ie autre que purement informative.

 

 

L’hypertension : une affaire de cerveau.

Classé dans : Non classé — actumed @ 13:06

cerveauartere535b2c86.jpgL'hypertension : une affaire de cerveau.L’hypertension a fait l’objet d’une étude en Grande Bretagne. L’équipe de l’université de Bristol s’est penchée sur l’origine de l’hypertension artérielle. Ce que nous en savions à ce sujet est remis en doute. Selon cette étude, l’hypertension ne prendrait pas que sa source dans les artères, et dans les reins, mais  dans  le cerveau. En effet, une protéine nommée JAM-1 provoquerait chez certains patients une inflammation des parois des vaisseaux de notre boîte cranienne, et par conséquent une hypertension artérielle. Un nouvel avenir s’ouvre peut-être pour des traitements contre l’hypertension.

 

 

Une puce électronique dans l’oeil pour surveiller le glaucome

Classé dans : Non classé — actumed @ 12:45

Le glaucome est une maladie qui se caractérise par une élévation de la tension à l’intérieur du globe oculaire. Des chercheurs de l’université de Purdue, aux États-Unis, ont mis au point un système pour mieux contrôler l’évolution du glaucome : une minuscule puce qu’ils ont implantée dans l’œil. Il s’agit d’une technique astucieuse pour contrôler continuellement la pression à l’intérieur du globe oculaire, permettant d’enregistrer les données dans un ordinateur. Il Cette puce électronique sans fil est implantée précisément sous la membrane externe du globe oculaire, passant ainsi inaperçue. Cette puce va permettre de repérer et bien entendu de traiter avec un maximum d’efficacité et en urgence l’élévation de la pression oculaire caractéristique du glaucome. Le glaucome est une maladie particulièrement grave et fréquente (un million de personnes en France on souffrent) qui, quand elle n’est pas prise en charge rapidement, est susceptible d’entraîner une altération de la vue, et plus ou moins tardivement, la perte de celle-ci (c ’ est la deuxième cause de cécité visuelle). La problématique majeur du glaucome est le suivant : son suivi médical, plus précisément le suivi ophtalmologie de cette maladie auquel les patients sont astreints n’est pas toujours suffisant. En effet, on constate des pics, des épisodes d’élévation de la tension à l’intérieur de l’oeil susceptibles de survenir en quelques heures. S’ils ne sont pas pris très vite en charge thérapeutiquement, ils peuvent entraîner des dommages graves pour l’œil et plus précisément pour le nerf optique. Vulgaris décline toute responsabilité quant à une utilisation de cette encyclopédie autre que purement informative.

 

 
 

Cigarette électronique |
Quantum SCIO |
Le Mangoustan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sophie_astuces
| Violence conjugale
| Psychothérapeute PAU